Prévisions de lecture – Septembre 2018

prévisions de lecture septembre 2018

Les résumés :

Dans la chair des anges de Cathy Borie

Dans la mort, le corps avait gardé une part d’enfance. Le jeune homme se tenait adossé contre l’arbre, le visage tourné vers le feuillage et le ciel, et ses yeux grands ouverts fixaient les espaces au-delà, dans un calme serein mais plein d’attente, comme on prie.

Il n’y avait pas de sang. Pas de traces de coups. Pas de vêtements salis ni déchirés. On ne l’avait pas non plus traîné, il semblait s’être assis là, tout simplement, en attendant que la vie s’échappe de lui. Même son visage paraissait paisible. Et ses yeux….

Ce roman commence par une énigme : pourquoi ce mort sans traces ? Pour comprendre cette mort, Cathy Borie nous propose de suivre deux vies qui pourtant ne se rencontrent pas, qui semblent ne rien avoir à faire l’une avec l’autre : celle d’une jeune femme, Clémentine, qui vit à Paris, et celle d’un trentenaire, Grégoire, installé depuis quelques semaines à Barcelone. A travers leurs intimités, leurs recherches du bonheur, leurs difficultés, ils nous livrent peu à peu leur impossibilité à entrer dans leurs propres existences.

Qui est Clémentine ? Qui est Grégoire ? Qu’ont-ils de commun ? La vérité se dévoile. Une vérité qui interroge l’existence même.

Ouais… mais non ! de Luna Joice

Je savais bien qu’on n’aurait jamais dû s’inscrire sur ce site de rencontre. C’était l’idée de laquelle ça encore ?

Moi !

Bah bravo !

Nous voilà bien dans de beaux draps là, on va faire comment maintenant pour se sortir de ce merdier ?

Aucune idée.

C’est évident qu’on n’a pas vu venir tout ça…

Et si on laissait tomber ?

Ça ne va pas !

Je veux savoir ce qu’il cache ! Hors de question de ne pas lever le voile sur cet homme…

Et vous, trouverez-vous ce que cache M. Mystère ?

Qui a encore le temps de tomber amoureux de Anaël Verdier

« C’est dans la rencontre des corps et des êtres, dans la dédramatisation du sexe, que je suis le plus à l’aise. La libération sexuelle a été récupérée par le marché et on utilise la liberté comme argument commercial. L’amour physique, lui – pas le sexe sexuel mais l’amour sexuel – est dénigré.
Quand j’écris des romans d’aventure, des histoires du futur, ma plume revient toujours dessiner les courbes d’un sein, d’une verge, la rencontre des lèvres et des bassins.
J’aimerais qu’on me prenne pour un auteur sérieux, je voudrais être un adulte responsable façon 1930, avec le chapeau et la redingote. Au lieu de ça, je suis un auteur porno. »
Ainsi s’amuse Anaël Verdier sur une quatrième de couverture qui pourrait faire office de préface à ce livre qui explore les questions de l’amour, du désir, de l’ambition, et de l’impossible (?) mariage des trois.

Et soudain la vie bascule ! de Perrine Marche

Maeva est une jeune adolescente de treize ans pleine de vie. Elle déborde d’énergie et pratique intensément le sport depuis quelques années. Elle a commencé à l’âge de cinq ans, emplie de motivation et talentueuse, elle a intégré une section Sport Études ayant pour objectif d’accéder au plus haut niveau, c’est-à-dire le pôle France. Ses disciplines de prédilection sont le hand-ball, et l’athlétisme, c’est bien plus qu’une passion, c’est sa raison de vivre. Un jour, elle surprend une conversation entre sa mère et sa grand-mère qui va la bouleverser. Elle quitte le domicile précipitamment et en une fraction de seconde sa vie, ainsi que sa famille, va voler en éclat. Perrine Marche, l’auteur vit dans le sud de la France. Elle aime la lecture, l’écriture et le sport.

Le poème dont vous êtes le héros de Guillaume Prié

Dans le roman, les personnages sont guidés par les strophes des poèmes qui introduisent les chapitres.
Un peu, beaucoup, librement finalement… jusqu’à ce qu’ils prennent les rennes. Ils finissent par écrire eux-mêmes les derniers vers pour faire de leur vie le poème dont ils sont les héros…

C’est ainsi que Mickaël, ce doux rêveur contrarié par un métier dans lequel il ne s’épanouit pas, écrira ce poème, pour la femme de sa vie, pour une vie pleine de folie (Vous parlez de folie ?), pour qu’ensemble, ils deviennent Chercheurs d’or ! Le lui donnera-t-il ? Il paraît qu’Un regard a suffi…
Pour Jean, écrivain en quête d’inspiration, Un nouveau jour se lève… Un jour de Grandes découvertes…
Ban Bayan, son personnage de roman, un marchand prospère de Mésopotamie décide de suivre les vents : il deviendra Maître Songe.
Thomas de son côté, se sent enfermé dans une société mercantile qui ne lui correspond pas. Il n’a qu’un mur pour Crier.
Quant à Anatole, il n’est plus du tout en accord avec les valeurs capitalistes de son employeur : Bientôt, il s’en ira.
Risquera-t-il L’oubli, comme ce vagabond errant dans les rues de Paris ? En attendant pense- t-il, Je souris, donc je suis… Au moins pour un instant…

Quel lien unit ces hommes a priori si différents ? Qui sont-ils vraiment ?

Mickaël, Thomas, Jean et les autres ne cherchent finalement rien d’autre que la liberté et, avec elle, le bonheur. Dans l’écriture, le couple, la révolte, le trouveront-ils ? Réussiront-ils à briser les carcans qui les retiennent pour aller au bout de leurs désirs ?

8 réflexions sur “Prévisions de lecture – Septembre 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s