Le coin des auto-édités – Mars 2018

le coin de auto-édités

L’idée de cet article est d’aider les auto-édités à avoir un peu plus de visibilité à ma petite échelle. Enfin, je devrais plutôt dire “ notre ” puisque ce billet est fait en association avec Melly’s book.

Régulièrement, nous ferons un bilan sur nos lectures d’auto-édités. Nous n’allons pas vous faire un post d’un kilomètre de long mais simplement une synthèse avec les liens vers nos articles si vous voulez en savoir plus sur l’un des livres.

Pour ce nouvel article, voici nos lectures :

Voyage entre Cieux et Enfers 1

Voyage entre Cieux et Enfers I: Souvenirs et réflexions de Matthieu Elhacoumo

Genre : Poésie

Nombre de pages : 98

Résumé :

Petit, on m’a toujours dit que la poésie était les ailes de l’homme qui lui permettaient de s’évader dans le ciel éthéré de l’imagination. A mon sens, cette imagination n’est jamais plus belle que quand elle est poésie. La poésie est une mélodie, c’est le rêve où la liberté est atteignable, j’irai même plus avant en disant que c’est le rêve dont la liberté est l’élan, la quintessence.

Avis en une phrase :

L’auteur se livre avec spiritualité, c’est beau, ça transporte.

Lien vers la chronique de Melly’s Book

Lien d’achat


hwNUf_YEUcXH5OIWkGXX_t9U3Zk

Y a comme une bogue tome 4 – La menace secrète de Matilda Milliau

Genre : Jeunesse

Nombre de pages : 128

Résumé :

Dans les profondeurs, par delà le Grand Gouggre et le réseau de galeries qui parcourent le sous-sol, existe un monde dont personne ne veut entendre parler.

Jamais Rudi et ses amis n’auraient pu penser que leur expédition puisse tourner aussi mal… Piégés, retenus prisonniers par les Monstres, ils en sont réduits à attendre un secours hypothétique. Le plus impressionnant pour Rudi est que les Monstres arborent un masque qui est celui de l’Homme. Quel mystère cela cache-t-il ?

Peut-être un étrange singe doté d’un bras de métal pourra leur faire comprendre, car il semble passer beaucoup de temps dans les galeries et connaître tous les recoins du Monde Obscur…

Avis en une phrase :

Un dernier tome captivant, plus sombre et très addictive.

Lien vers la chronique de Melly’s Book


confidences-d-une-fleur-bleue-339089-264-432

Confidences d’une fleur bleue de Sabine Ricote

Genre : Romance

Nombre de pages : 164

Résumé :

Anaïs cherche l’Amour avec un grand A. Entourée de ses animaux perspicaces et de son amie Sophie, elle multiplie les rencontres et brosse sans retenue les portraits de ses soupirants.

D’aventures cocasses en rendez-vous désastreux, Anaïs étudie les comportements masculins et s’interroge sur les raisons de son célibat. Parfois désabusée, elle se ressaisit en évoquant avec humour ses souvenirs d’enfance et pose un regard amusé et décalé sur des confidences bourrées d’autodérision.

Son côté fleur bleue affleure et elle sait se laisser guider vers le meilleur.

Avis en une phrase :

Une petite histoire fraîche et pétillante à savourer sans modération.

Lien vers la chronique de Melly’s Book

Lien d’achat


quelque-chose-de-bleu-943321-264-432

Quelque chose de bleu de Blandine P. Martin

Genre : Romance

Nombre de pages : 344

Résumé :

Lena et Paul s’apprêtent à vivre le plus beau jour de leur vie. Alors que l’organisation de l’événement prend forme, Cameron, le témoin et demi-frère de Paul, rejoint les futurs époux afin de les accompagner dans les préparatifs.

Et si le destin sonnait à votre porte au moment le moins opportun, le laisseriez-vous entrer dans votre vie ?

Avis en une phrase :

Wahou !!! Quelle romance !!! C’est addictif !!!

Lien vers ma chronique

Lien d’achat


forever-young-776986-264-432

Forever Young de Charlotte Orcival

Genre : Romance

Nombre de pages : 432

Résumé :

C’est une histoire d’avant. D’avant les sms, les emails, les statuts Facebook. D’avant les iPods, les cd. D’avant la chute des tours du 11 septembre et celle du mur de Berlin. De la pop anglaise explosait dans les écouteurs de mon premier walkman tandis que les radios FM diffusaient une perpétuelle soupe musicale qui nous racontait que nous aurions une jeunesse éternelle. Et moi, et moi, du haut de mes 13 ans tout frais, je n’imaginais même pas qu’elle ne pourrait pas l’être. Bien sûr, j’écrivais dans mon journal que ma vie était pourrie mais j’éclatais de rire dans la seconde suivante.

Ceci est l’histoire d’une année de survie. L’histoire d’une première histoire avec l’amour.

Avis en une phrase :

Un très beau roman !!!

Lien vers ma chronique

Lien d’achat


la-rousse-qui-croyait-au-pere-noel-884018-264-432

La rousse qui croyait au père-noël de Suzanne Marty

Genre : Comédie Romantique

Nombre de pages : 144

Résumé :

Flamme est apprentie comédienne et célibataire. Le 1er janvier, elle se pose un ultimatum : si elle n’a pas obtenu un seul rôle payé ou rencontré l’amour avec un grand A avant son anniversaire, elle abandonne la course aux rêves. Car est-il raisonnable à 39 ans de croire encore au père Noël ?

Avis en une phrase :

Une lecture rafraîchissante !!!

Lien vers ma chronique

Lien d’achat


J’espère que ce billet vous a plu !!! A très vite pour de nouvelles découvertes !!!

6 réflexions sur “Le coin des auto-édités – Mars 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s