Lovestar d’Andri Snaer Magnason

lovestar-933895-264-432

Editeur : Editions J’ai lu

Résumé :

« Peu de temps après que les mouches à miel eurent colonisé Chicago, les papillons monarques furent saisis d’un étrange comportement. […] Au lieu d’aller vers le sud rejoindre leurs quartiers d’hiver, ils se dirigèrent vers le nord. » C’est ainsi que s’ouvre le roman, fable imaginative et pourtant étrangement familière, tenant à la fois de Calvino et des Monty Python.

Face à la soudaine déroute de toutes sortes d’espèces volantes, le génial LoveStar, vibrionnant et énigmatique fondateur de l’entreprise du même nom, invente un mode de transmission des données inspiré des ondes des oiseaux, libérant d’un coup l’humanité, pour son plus grand bonheur, de l’universelle emprise de l’électronique. Et développant au passage quelques applications aussi consuméristes que liberticides… Avec des hommes et des femmes ultra connectés payés pour brailler des publicités à des passants ciblés, le système ReGret, qui permet « d’apurer le passé », ou le rembobinage des enfants qui filent un mauvais coton. Autre innovation, et pas des moindres, en faveur du bonheur humain : les âmes sœurs sont désormais identifiées en toute objectivité par simple calcul de leurs ondes respectives.

Quand Indriði et Sigríður, jeunes gens par trop naïfs et sûrs de leur amour, se retrouvent « calculés », ils tombent des nues : leur moitié est ailleurs. Les voilà partis, Roméo et Juliette postmodernes contrariés par la fatalité, pour une série de mésaventures cocasses et pathétiques, jusqu’à ce que leur route croise celle de LoveStar lui-même, en quête de son ultime invention…

Mon avis :

Cet avis va être bien différent des autres. Pourquoi ? Parce que j’ai abandonné cette lecture et je vais vous expliquer ce qui m’a poussé à refermer ce livre une bonne fois pour toutes.

Tout d’abord, je tiens à préciser rien dans ce livre ne laisser présager un abandon. Commençons par la couverture que je trouve à la fois simple et attrayante. Le résumé, lui, a titillé ma curiosité. N’étant pas une adepte de la science-fiction, j’aurais pu dire tout simplement non. Mais j’aime sortir de ma zone de confort de temps en temps. Alors, je me suis laissée tenter.

L’histoire est aussi farfelue que poétique. L’auteur a imaginé une société où par bien des aspects pourrait être notre monde du futur. Andri Snaer Magnason a su se moquer, au travers des lignes que j’ai lues, de notre vie d’aujourd’hui.

Tout cela est très sympa à lire, mais aller savoir pourquoi, impossible de rentrer dans cette histoire. Cela fait plusieurs semaines que j’ai commencé ce livre et je n’ai réussi qu’à ne lire qu’une centaine de pages. J’ai même intercalé d’autres lectures dans l’espoir de me donner l’envie de poursuivre, mais rien. J’ai donc décidé d’abandonner cette lecture, et qui sait, peut-être qu’un jour je retenterais l’expérience…

Merci Janis pour cette découverte qui n’aura pas su me capter mon envie de connaître le fin mot de l’histoire !!!

service presse


lien amazon

10 réflexions sur “Lovestar d’Andri Snaer Magnason

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s