Enchaînée, Tome 1 : Nous sommes nos chaînes de Domino

enchainee-tome-1-nous-sommes-nos-chaines-938965-264-432

Editeur : Auto-Edition

Résumé :

Ils sont à l’opposé l’un de l’autre. Elle n’a plus d’espoir. Il ne croit pas à l’amour. Tout ce qui faut pour les réunir. Mais a quel prix ?

Tome 1 :

Céline se perd dans une dépression depuis des mois. Plus rien ne la tente, plus rien ne la sort de cette spirale où elle s’enfonce à cause d’un secret qu’elle ne peut partager avec personne. Jusqu’au jour où sa collègue et amie Maud l’inscrit sur un groupe de lecture érotique. De fil en aiguille, elle se laisse entrainer dans l’univers du BDSM où Alexandre, un Maître de la Discipline deviendra son guide, son Maître, son tourment, sa délivrance.

Pour public averti.

Mon avis :

Un livre pas comme les autres !!!

Céline est dépressive depuis longtemps. Elle n’arrive pas à s’en sortir et chaque jour est un peu plus dur que la veille. La spirale est lancée, difficile de garder la tête hors de l’eau. Même son quotidien lui pèse, seul son chat Gribouille lui donne l’envie, à moins que ce ne soit la nécessité, de se lever  chaque matin.

Son amie Maud cherche à la faire sortir de ce puits sans fond, et trouve l’idée de l’inscrire dans un groupe de lecture érotique sur internet. Cette inscription va être pour Céline l’occasion de découvrir le monde du BDSM. Elle va sans cesse poser des questions, mais avec parcimonie ne voulant pas être affiliée à ce monde, ni attirer l’attention.

Mais de commentaires en commentaires, elle va faire la connaissant d’Alexandre, un Maître de la domination. Leurs échanges vont aiguiser la curiosité de chacun, jusqu’au jour où ils décident de se rencontrer.

Ce livre sur fond de BDSM n’est pas un livre comme les autres. Les scènes de sexe sont présentes, oui. Mais elles ne sont pas l’essence de l’histoire. Domino a centré ce roman sur les raisons qui poussent chacun de nos deux protagonistes l’un vers l’autre, Céline voulant découvrir ce monde dans un premier temps, puis souhaitant simplement une soirée BDSM avec Alexandre. Tandis que ce dernier est attiré par les non-dits de sa soumise, par son esprit de contradiction et plus étonnant par sa désobéissance.

J’ai adoré cette lecture, certes, dure par un sujet qui n’est pas simple, par un passé douloureux que nous laisse entrevoir l’auteure par quelques mots. Tellement entre aperçus que l’on reste frustrer  quand la dernière page se tourne, car nous ne connaissons pas le fin mot de ce qui pousse Céline à agir ainsi. Domino a su doser avec les notes d’humour pour alléger les sujets de la dépression et de la domination avec succès.

Une chose est sûre, je lirai le second tome dans l’espoir d’avoir mes réponses !!!

Merci Domino pour la découverte de votre univers !!!

service presse


lien amazon

Calendar Girl : Février d’Audrey Carlan

calendar-girl,-tome-2---fevrier-848489-264-432

Editeur : Hugo Roman

Résumé :

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

Mon avis :

Un second opus légèrement en dessous du premier !!!

Dans ce nouveau tome Mia part pour Seattle au côté d’Alec, un artiste peintre français. Son travail à ses côtés est d’être sa muse. La langue de Molière va littéralement faire craquer Mia.

Entre nos deux protagonistes, cela devient très vite physique. J’ai aimé les réflexions que Mia s’est faite, car en se répondant, elle a aussi répondu à mes propres remarques. J’ai trouvé cela judicieux, car je pense que je ne suis pas la seule à me les avoir posées et au moins les choses sont claires.

Ce mois auprès d’Alec va faire mûrir Mia sur sa façon de penser sur l’amour. Et puis n’oublions pas Wes qui n’est jamais très loin dans les pensées de Mia, ses questionnements sont donc les bienvenus.

Je ne fais jamais de remarques sur les fautes d’orthographe, mais je trouve vraiment dommage d’avoir des erreurs de prénoms dans un livre d’une si grande maison d’édition… Pour ceux qui ont le livre, regardez pages 24 et 25 par exemple, vous trouverez tantôt Alec, tantôt Alex… Je sais parfaitement que cela ne change pas la qualité de l’histoire, mais quand même…

En résumé, j’ai passé un agréable moment de lecture. Je voulais une lecture légère et rapide, ce livre a parfaitement répondu à mes attentes.


Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez sur l’image ci-dessous :

lien achat

Calendar Girl : Janvier d’Audrey Carlan

calendar-girl,-tome-1---janvier-848488-264-432

Editeur : Editions Hugo Roman

Résumé :

Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de $ qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.

Elle deviendra escort. Un contrat mensuel de 100 000 $.

12 hommes, 12 villes, 12 rencontres, 12 livres… des scénarios qui se croisent, se recroisent et se décroisent.

Mon avis :

Un premier tome au top !!!

Le premier tome de la saga Calendar Girl est aussi court qu’intense. Nous découvrons Mia, une jeune de 25 ans qui va devoir accepter le poste de Calendar Girl afin de pouvoir rembourser les dettes de son père alcoolique et accro aux jeux.

Mia va alors mettre de côté ses sentiments et partir non loin de chez elle pour sa première mission. Elle va alors faire la connaissance de Weston et ils vont vivre un mois ensemble. Même si la mission est seulement de l’accompagner lors des soirées mondaines afin que ce dernier ne soit pas la proie des assauts permanents de la gent féminine, entre eux l’alchimie va très vite fonctionner.

Mais voilà, pour l’un comme pour l’autre, les sentiments ne sont pas requis. Sauf que le cœur n’écoute pas toujours la raison.

J’ai hâte de découvrir la suite des aventures de Mia !!!


Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez sur l’image ci-dessous :

lien achat

Quand la mort nous sépare de L.S. Ange

quand-la-mort-nous-separe---l-integrale-667768-250-400

Editeur : L’ivre-Book

Résumé :

Adélice ne dors jamais et reste éveillée jour et nuit à observer la vie des autres.

Elle est morte depuis des siècles et donnerait n’importe quoi pour rejoindre la lumière… Elle a tout essayé pour y parvenir. Mais elle reste là, entre ces murs, prisonnière de cet enfer.

L’arrivée de Timaël dans sa maison, dans sa vie, il y a quelques années, fut son rayon de soleil dans les ténèbres…

Elle l’aime… Plus que tout, elle l’aime… Mais il ne sait pas qu’elle existe. Ne connaît pas la force de son amour pour lui… Alors comment réagira-t-il en découvrant l’existence d’Adélice ?

La toute nouvelle saga de L.S. Ange mêlant romance, fantastique et érotisme ; à dévorer de toute urgence.

Mon avis :

Waouh !!! Quelle histoire !!!! J’ai littéralement dévoré ce livre !!!

Dés les premiers mots, j’étais accro à cette histoire. De suite, je me suis attaché à Adélice. Je voulais connaître les raisons de son état, comprendre pourquoi elle erre dans cette maison. Les évènements s’enchaînent à rythme soutenu, si bien que les pages défilent tout quand le temps. J’ai eu beaucoup de mal à fermer le livre alors que j’en n’avais pas fini la lecture.

J’avais envie de consoler Adélice pour le drame qu’elle a vécu. Timaël m’a fendu le cœur pour ces sentiments envers Adélice qui sont impossible. Et Alastor… il m’a fait passée de la tendresse à la colère. Mais quand on connaît le fin mot de l’histoire, on ne peut que lui pardonner.

Cette histoire est aussi triste qu’elle est douce, émouvante et chaude. Les émotions ressenties sont aussi fortes que contradictoires. On navigue entre amour, tendresse, regret, passion dévorante, colère, pardon et j’en oublie certainement.

Tout au long de ma lecture j’avais les larmes tant la puissance des mos, des phrases m’ont pris aux tripes.

C’est un gros coup de cœur, je ne peux que vous recommandez de lire ce livre !!!

coup de coeur

Grey – Cinquante nuances de Grey raconté par Christian de E.L. James

9782367620459-001-G

Editeur : Audiolib

Résumé :

REDÉCOUVREZ L’UNIVERS DE CINQUANTE NUANCES DE GREY À TRAVERS LES YEUX DE CHRISTIAN
En donnant la parole à Christian, E L James nous offre une nouvelle version de l’histoire d’amour qui a fasciné des millions de lecteurs à travers le monde. CHRISTIAN GREY contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu’au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l’oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d’émotions qui le dépassent. À l’inverse des autres femmes, Ana l’ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un coeur d’homme blessé derrière l’apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et son peu d’estime de soi auront raison des sentiments de la jeune femme ?

Mon avis :

Pour cette seconde expérience dans le monde des livres audio, j’ai voulu écouté un livre que j’avais lu. J’ai donc choisi Grey de E.L. James.

Commençons par parler uniquement de la partie audio. J’ai été agréablement surprise par cette version, très agréablement surprise même !!!

Tout d’abord le choix de la voix qui tombe sous le sens puisqu’il s’agit de la voix française de Christian dans le film Fifty shades of Grey. De plus, comme Valentin Merlet a dû se mettre dans la peau de Christian lors du doublage, il a su mettre les bonnes intonations, au bon moment. Ce fût un vrai régale pour mes oreilles.

Je tire mon chapeau à Valentin Merlet pour avoir su jouer de sa voix et en changer le timbre pour chaque personnage. Ce travail est une réussite et donne de la profondeur à la lecture et ainsi évite que l’on se lasse de l’écoute.

J’ajouterai aussi que j’ai apprécié les effets sonores comme un bip d’un mail, la vibration d’un sms, et bien d’autres que je vous laisse découvrir, qui mettent du relief à la lecture.

Maintenant en ce qui concernant l’histoire proprement dite, je vous remets tout simplement l’avis que j’avais écrit après la lecture du livre 😉

Dans ce quatrième opus, nous retournons au début de l’histoire entre Anastasia et Christian. Mais cette fois ci, nous avons la version de Christian.

Etre plongée dans la tête de Christian est très intéressant. Cela nous permet de découvrir qu’une part Christian, où l’on s’aperçoit que Christian n’est pas aussi froid que ce qu’il veut laisser paraître, et d’autres parts les relations qu’il a avec les autres personnes comme Taylor, Gail, Leila, Elliot … Mais aussi ce tome nous aide à mieux comprendre ces réactions face à certaines situations. Ses rêves et ses cauchemars nous permettent d’en apprendre beaucoup sur lui aussi. On se rend rapidement compte qu’il a eu un véritable coup de foudre mais qu’il ne veut pas l’admettre, ou plutôt qu’étant donné que c’est nouveau pour lui, il est désorienté et ne sait pas sur quel pied danser.

Grâce à ce quatrième tome, on comprend mieux certains passages du premier tome qui pouvaient nous apparaître un peu comme un cheveu posé sur la soupe. J’entends par là que parfois dans Cinquante nuance de Grey, je me suis fait la réflexion « Comme par hasard !!! ». Mais avec ce tome, je me suis dit : « Ah, en faite ça c’est passé comme ça !!! »

J’ai trouvé très intéressant Grey car il complémente véritablement le premier tome. A la fin de ma lecture je me suis même fait la réflexion que j’aurais dû relire le premier tome car j’ai eu quelques fois du mal à me resituer dans la version d’Anastasia. Mais cela est dû au fait que j’avais d’avantage les images du film en tête. Et il faut bien reconnaître que le film est un beau résumé du livre mais qu’il manque beaucoup de passage. Du coup, j’ai ressorti Cinquante nuance de Grey et je recherchais les passages où j’étais dans le doute. 😉

J’ai préféré ce quatrième tome au premier car Christian est beaucoup plus direct dans ces actes. Il sait ce qu’il veut et il fait tout pour arriver à ces fins. Et même s’il se pose beaucoup de questions car Anastasia remet en question son mode de vie, il est moins dans la réflexion. Alors qu’Ana, dans le premier opus, avait ce côté de questionnement perpétuelle qui avait tendance à m’agacer, qui en plus la rendait un peu cruche.

Merci de m’avoir permis de me replonger dans l’univers de Grey, cela m’a donné envie de relire la trilogie, ou pourquoi les écouter 😉

service presse

Love me if you can de Emma Green et Felicity Stuart

love-me...-if-you-can,-l-integrale-632189-250-400

Aux Editions Addictives

Résumé :

Que feriez-vous si un milliardaire en moto débarquait dans votre vie pour la changer à tout jamais ?
Damon Lennox, milliardaire, tatoué et tellement mystérieux, débarque dans la vie rêvée d’Adèle et jette son dévolu sur elle. La Française pensait avoir déjà touché le jackpot : un nouveau départ à San Francisco, un fiancé brillant et plein aux as, un restaurant français qui cartonne, des employés qu’elle considère comme la famille qu’elle n’a pas.
Mais l’attraction est trop forte et le danger trop grand. Adèle va-t-elle tout risquer ? Que cache le milliardaire tatoué ? Qu’est-il vraiment venu chercher ? Si la vengeance est un plat qui se mange froid, la passion, elle, se dévore tant qu’elle est brûlante.

Savourez la nouvelle série de Felicity Stuart, qui donne pour la première fois la parole à ses deux héros dans un écho troublant, gourmand, palpitant.

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à remercier les Editions Addictives pour leur confiance et ce service presse.

Comme le nom de l’édition, ce roman est addictif !!! Un coup de cœur !!!

J’ai adoré cette lecture. Nous sommes plongés dans la vie d’Adèle. Une jeune femme qui doit épouser Melville. Il lui a tout « offert » grâce à sa richesse. Mais cette richesse est dû à un terrible secret. La rencontre avec Damon va faire exploser tout cela.

Il va remettre en question la vie d’Adèle. Et grâce à lui, Adèle va pouvoir se libérer.

Adèle est une jeune femme réservée qui pense d’abord aux autres avant de penser à elle. Sa rencontre avec Damon va lui permettre de faire sortir le grain de folie qu’il a vu en elle. Et en même temps, leur rencontre va permettre à Damon de retrouver goût à la vie.

J’ai adoré être plongé au milieu de ce couple explosif et pourtant si tendre. Leur histoire n’a rien de commun.

Les différents personnages de ce roman sont tous très attachants. En fait non, l’un des personnages ne l’est pas mais je vous laisse découvrir lequel est ce 😉

J’ai hâte de tous les retrouver dans Kiss me if you can.

Rayon hommes de Camille Saféris

rayon-hommes-458928-250-400

Aux Editions La Musardine

Résumé :

Les filles d’aujourd’hui sont compliquées. Prenez Zoé, ma cliente. Encore une qui cherche l’amour au Rayon Hommes, le nouveau concept-store des Grandes Galeries : des mâles « prêts-à-emballer’ que les femmes viennent se choisir en magasin ? c’est l’idée du siècle, un vrai carton ! Et moi dans tout ça ? Je suis juste Barnabé, le vendeur. Des semaines que ma Zoé fait du lèche-vitrines, teste tous ces types l’un après l’autre, sans conviction. Son problème, c’est qu’elle cherche un modèle qui n’existe pas, sans voir que l’homme de sa vie, c’est moi. Le seul du Rayon Hommes qui ne soit pas à vendre.

Mon avis :

Tout d’abord un grand merci aux éditions La Musardine pour leur confiance qu’ils ont placé en moi et pour ce service presse.

Nous sommes plongés d’un côté dans la vie de Zoé qui veut raccrocher des hommes suite à une déception sentimentale. Mais en faisant du shopping avec sa meilleure amie Vanessa, elles découvrent un tout nouveau rayon, le Rayon Hommes. Ce rayon va remettre en question sa décision d’arrêter les hommes. Du coup, elle va partir en quête de l’homme de sa vie.

Et de l’autre côté nous sommes plongés au milieu de la vie de Barnadé qui vient d’être muté dans ce fameux Rayon Hommes et qui ne cherche absolument pas l’amour, seulement du sexe qu’il a trouvé dans sa sex-friend Dorothé. Mais c’était avant de rencontrer Zoé.

L’histoire des 2 protagonistes est pleine de quiproquo et d’humour avec une petite dose d’amour et de sexe. Un joli mélange !!! J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de comparaison avec notre société actuelle qui est une société de consommation à tous les niveaux. Et cela est abordé avec beaucoup d’ironie.

Ici pas de chichi, un chat est un chat enfin une chatte est une chatte serait plus adapté au livre ;-).

Ce roman est très frais, très pétillant, original, sans prise de tête, très bien écrit, les personnages sont attachants … un roman parfait pour cet été en somme !!!

Petit bémol tout de même, il se lit vite, trop vite !!!!

J’ai adoré ce livre !!!

Je vous le recommande vivement !!!