Rien d’autre que la vie de Claire Casti de Rocco

rien-d-autre-que-la-vie-786970-264-432

Editeur : City Editions

Résumé :

Un jour d’automne, alors qu’elle va accoucher, Anna reçoit un étrange courrier posthume. Une lettre d’adieu de Laurent, son premier amour, qui vient de décéder. Quinze ans auparavant, ils ont vécu une relation passionnée, puis chacun a construit son propre foyer, loin de l’autre. Pourtant, au seuil de la mort, c’est vers Anna que se tourne Laurent en lui adressant une lettre d’adieu. C’est encore à elle qu’il confie le soin de répandre ses cendres. Des dernières volontés qui laissent penser que la jeune femme était bien plus qu’un simple amour de jeunesse. Pour comprendre ce qui les a réellement séparés, la jeune femme doit revenir sur les traces de son passé. À cette époque, elle faisait partie d’une bande d’amis qui s’étaient promis, en vain, de rester inséparables. Cette plongée dans le passé va faire resurgir de douloureux secrets qui ont changé le cours de plusieurs vies…

Une femme sur les traces de son premier amour. Un roman tout en émotions.

Mon avis  : Lire la suite

9 mois ou presque de Laurence Marino

9-mois-ou-presque-976328-264-432

Editeur : Yakabooks Editions

Résumé :

Tombons-nous un jour enceinte ? Est-on enceinte ou le devient-on ? Comment devenir mère lorsque l’on en a été privée ? Au fil des pages et des jours, on part à la découverte de ces mois pendant lesquels se fabrique une maman. Dans un véritable dialogue entre le dedans et le dehors, l’héroïne embarque le lecteur dans la plus jolie des aventures humaines. Lire la suite

Un acrobate au bord de l’œil de Marie Jousse

un-acrobate-au-bord-de-l-oeil-976326-264-432

Editeur : Yakabooks Editions

Résumé :

Claire a 31 ans quand elle découvre que l’homme qui l’a élevée et qu’elle croyait ne pas être son père, se révèle l’être. Trop différente physiquement de ses sœurs, aussi blondes qu’elle était châtain, la petite fille avance dans l’existence alimentant les secrets de famille de son imaginaire d’enfant. Un acrobate au bord de l’œil est une merveilleuse histoire de femmes où se mêlent les fils de la tromperie, de la jalousie, du chagrin, de l’amour, de l’amitié, de la fraternité et des plaisirs simples du quotidien. Mêlant humour et émotion, ce récit aborde, avec la délicatesse de la musique de Jean-Sébastien Bach, les questions de la recherche du père, des secrets de famille et de l’absence des hommes.

Mon avis :

Un petit roman très touchant !!!

Claire a 31 ans quand elle découvre que son père, qu’elle croyait ne pas être son père, est bien son père. Ok, dit comme cela c’est un peu bizarre, mais c’est pourtant la conséquence à bien des événements qui se sont passés durant l’enfance de Claire et même avant sa naissance.

Ce roman n’est ni plus ni moins que la vie d’une famille avec ses hauts et surtout ses bas qui ont fait agir les membres de cette tribu d’une certaine façon. L’histoire est racontée sans chichi, mais avec beaucoup de douceur. Chacun des membres, allant du père à la mère en passant par les trois filles, est marqué par un événement loin d’être facile à vivre et qui marquera cette famille à jamais. Mais chacun abordant incident à leur manière, ils ne verront pas nécessairement les conséquences que cela va engendrer sur Claire en particulier.

L’auteur nous transporte dans ce récit avec beaucoup de simplicité, mais avec aussi beaucoup d’émotions au point d’avoir un acrobate au bord de l’œil, si vous n’avez pas deviné ce que c’était, je vous conseille de lire ce livre et même si vous avez compris 😉

Merci Laurence pour cette belle découverte !!!

service presse

Comment j’ai réussi à attraper la lune de Laurence Labbé

comment-j-ai-reussi-a-attraper-la-lune-962260-264-432

Editeur : Auto-Edition

Résumé :

Ce livre est bien plus qu’un roman, c’est une épopée sociale qui nous entraîne dans une galerie de portraits au vitriol, au gré d’une quête identitaire qui prend sa source dans les secrets d’enfance.

Après « Comment je n’ai jamais réussi à attraper le père Noël », apprécié par des milliers de lecteurs en 2016, le nouveau roman de Laurence Labbé nous entraîne dans des aventures où la magie côtoie l’humour, l’émotion se mêle au suspense, le rire aux larmes.

Avec un brin de poésie et d’aventure, de la romance, les personnages attachants de « comment j’ai réussi à attraper la lune » cultivent le mystère pour cacher leurs blessures intérieures, leurs forces et leurs faiblesse.

Lucas, cinq ans, veut décrocher la lune pour faire revenir son papa.

Nina erre dans les rues de Paris à la recherche de son identité.

Elle rencontre Théo, séduisant et mystérieux jeune homme au destin peu commun.

Après bien des péripéties, ils feront appel aux talents d’inventrice de Lisa, inventrice de machines à sauver le monde, pour aider le petit garçon.

Les personnages attachants de cette aventure vont vous promener tout au long de cette épopée, jusqu’à une fin époustouflante et inattendue qui lève enfin le voile sur le mystère et fait de ce roman une bouffée d’optimisme pour tous les moments difficiles de la vie.

Ce sont les lecteurs qui en parlent le mieux !

Mon avis :

Que dire de ce roman ? Très franchement, je ne sais pas.

Ce roman est atypique. Dans les premières pages, nous découvrons un petit garçon, Lucas, qui ne rêve que d’une chose, revoir son père. Puis nous faisons la connaissance d’une amnésique.

Au fil des pages, nous la suivons dans sa quête de retrouver son identité avec quelques entre-coupures où nous suivons le petit Lucas.

Petit à petit, de nouveaux personnages viennent se joindre à notre amnésique, parfois la rencontre est brève, parfois elle dure plusieurs mois.

Sur toute la longueur de l’histoire, je me suis demandée où tout cela me menait. Faire un pronostic sur la fin du roman est chose impossible. L’épilogue m’a complètement surprise et m’a permis de comprendre pourquoi je ne comprenais rien à cette histoire.

Comme vous l’aurez compris, je ne suis pas convaincue par ce livre, mais je ne doute pas que des lecteurs trouveront ce roman à leur goût, car oui, tous les goûts sont dans la nature 😉

Merci Laurence pour cette surprenante découverte !!!

service presse


lien amazon

Forever Young de Charlotte Orcival

forever-young-776986-264-432

Editeur : Auto-Edition

Résumé : 

C’est une histoire d’avant. D’avant les sms, les emails, les statuts Facebook. D’avant les iPods, les cd. D’avant la chute des tours du 11 septembre et celle du mur de Berlin. De la pop anglaise explosait dans les écouteurs de mon premier walkman tandis que les radios FM diffusaient une perpétuelle soupe musicale qui nous racontait que nous aurions une jeunesse éternelle. Et moi, et moi, du haut de mes 13 ans tout frais, je n’imaginais même pas qu’elle ne pourrait pas l’être. Bien sûr, j’écrivais dans mon journal que ma vie était pourrie mais j’éclatais de rire dans la seconde suivante.

Ceci est l’histoire d’une année de survie. L’histoire d’une première histoire avec l’amour.

Mon avis :

Un très beau roman !!!

C’est l’histoire d’Anna. Une jeune fille de 13 ans qui se voit emménager en Bretagne suite à une mutation de sa mère, professeur de mathématiques. Anna doit laisser derrière elle ses amies, sa ville, sa vie.

C’est aussi l’histoire d’une autre époque, celle où les SMS, Facebook, et tout ce que nous connaissons aujourd’hui, n’existaient pas. Cette époque où il y avait des cabines téléphoniques, où l’on se baladait à pied, à vélo ou en mob. Cette époque où l’on n’hésitait pas à faire plusieurs kilomètres en pied pour aller à une fête.

Anna va vite être surprise de l’accueil que lui réservent les élèves de son nouveau collège. Elle qui pensait ne pas se faire intégrer rapidement, c’est tout le contraire. Elle va très vite se faire une bande d’amis avec qui elle va découvrir des premières fois.

Ce roman est une tranche de vie d’un autre temps. Nous suivons pendant une année la vie d’Anna au travers de son journal. Nous allons vivre avec elle ses amis, ses amourettes, ses déceptions, ses doutes, bref tout.

La plume de l’auteure est agréable même si au départ on peut être surpris, car oui, c’était écrit comme une fille de treize ans peut écrire. Mais au fil des pages, l’écrit change, elle grandit tout comme Anna grandit.

Les personnages sont attachants au point de vouloir faire partie de cette joyeuse bande même s’il y a des hauts et des bas, mais ça aussi c’est la vie.

Ce roman est touchant et émouvant, je ne peux que vous conseillez de le découvrir. Je l’ai adoré !!! Il a d’ailleurs frisé le coup de cœur !!!

Lecture en partenariat avec :

bloggers'


Lecture commune avec :

pat-pepette


Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez sur l’image ci-dessous :

lien achat

La première fois que j’ai été deux d’Archibald Ploom

la-premiere-fois-que-j-ai-ete-deux-917629-264-432

Editeur : Auto-Edition

Résumé :

Nous sommes au début des années 2000, Karen Traban est en Terminale et vit seule avec une mère dépressive. Elle est brillante, musicienne et adore danser mais l’amour n’est jamais au rendez-vous, les garçons de son âge lui semblent sans intérêt. Quand un jeune anglais, Tom, arrive au milieu de l’année scolaire dans sa classe, Karen le prend immédiatement en grippe… Elle ne sait pas encore que ce jeune homme si différent des autres va changer sa vie. « La première fois que j’ai été deux » est un grand roman d’amour où les sentiments sont intimement liés au cours d’une Histoire qui vit l’Europe s’embraser avant de se reconstruire. Entre la Pologne de ses grands parents, l’Allemagne d’un jeune soldat tombé en 1944 et l’Angleterre de Tom, Karen va découvrir qu’un premier amour peut influencer une vie entière « La première fois que j’ai été deux » est un roman profond et intimiste qui peint le passage de l’adolescence à l’âge adulte. On assiste au dévoilement du destin de deux familles emportées par l’Histoire. Archibald Ploom nous propose un récit voyageur et une fresque historique que la naissance d’un amour vient ponctuer comme un message d’espoir.

Mon avis :

Une histoire très touchante !!!

Karen est une jeune lycéenne de 17 ans qui vit seule avec sa mère dépressive. Karen est douée, intelligence et surtout bien trop mûre pour son âge. C’est certainement pour cela qu’elle n’a jamais connu l’amour. Elle attend l’amour, le vrai. Une simple amourette très peu pour elle.

Jusqu’au jour où Tom, un jeune Anglais fraîchement débarqué de son pays natal suite au décès de son père, arrive en cours d’année dans la classe de Karen. Avec ce garçon, Karen ne se reconnaît pas.

A leur histoire se mêle l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale. C’est difficile d’en parler sans vous révéler ce qu’il se passe dans ce roman. Ce dont je pourrais vous dire, c’est que sans le savoir ces deux êtres sont liés, certes, par les sentiments, mais aussi par l’histoire que l’Europe a connue pendant la guerre.

Ce roman est long d’être un roman traditionnel. J’ai aimé ce mélange de présent, de passé mais aussi de futur. Enormément de sujets sont abordés comme l’évolution du mode vie actuelle, la vie humaine au milieu de la guerre, les comportements des individus et j’en passe.

La plume de l’auteur est fluide, le roman est facile à lire. On passe un agréable moment de lecture sur fond de rock and roll. Cette histoire est touchante, émouvante même. Je peux vous dire que j’ai été agréable surprise d’aimer ce livre, car je ne suis pas fan des histoires se passant durant la guerre. Mais ces passages sont si bien amenés qu’ils se glissent naturellement dans le texte.

Je ne sais pas si une suite est prévue, mais si c’est le cas, je l’attends avec impatience, curieuse de connaître la fin de l’histoire de Karen et Tom et de savoir où en est leur relation huit ans plus tard. Pourquoi huit ans ? Vous le serez en lisant le livre 😉

Merci Archibald pour cette belle découverte !!!

service presse


Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez sur l’image ci-dessous :

lien achat

Au premier jour du reste de sa vie de Laureline Roy

au premier jour du reste de sa vie

Editeur : Auto-Edition

Résumé :

A quarante-sept ans, la vie d’une femme au foyer bascule lentement dans la morosité. Plus de mari, plus d’enfants, et elle se perd dans un quotidien sans joie. Comment envisager un avenir alors que ses propres envies ne passaient que par eux, pour eux? Un nouveau départ sur une terre étrangère et une troublante rencontre bouleverseront ses certitudes. Ne serait-il pas temps qu’elle soit simplement… Caroline?

Mon avis :

Une magnifique romance !!!

Caroline vit seule, ses enfants ont quitté le nid tandis que son mari est décédé. Elle s’enterre dans cette vie sans qu’elle ne trouve pas le moyen et le courage de se sortir la tête de l’eau. Mais c’est sans compter sur sa sœur qui a la bonne idée de lui trouver un emploi loin de chez elle. Caroline ne va pas tergiverser pendant des lustres et elle saute sur l’occasion pour changer de vie non sans la peur comme alliée.

Cette nouvelle vie, elle va la faire à Jersey au service d’un hôtel de luxe. Mais son voyage ne va pas être de tout repos surtout lorsqu’un homme décide de s’acharner sur elle, vue de sa fenêtre si l’avion décolle avec du retard c’est sa faute à elle.

Cette nouvelle vie lui plaît et elle se sent bien sur cette île. Le travail lui convient et elle rencontre une charmante dame, mais elle rencontre de nouveau l’homme de l’avion. Un homme sûr de lui, autoritaire, mais qui, malgré tout, possède un magnétisme sur elle.

J’adorais cette histoire sur la reconstruction après le décès du mari et le départ de ses enfants, sur la redécouverte de soi et sur les sentiments vers un autre homme. La plume de Laureline Roy est douce et légère, mais aussi pleine de ressentiment. Elle nous berce avec cette histoire malgré les passages douloureux. Ce roman se lit comme une petite douceur et comme un bonbon, on n’a pas envie que l’histoire s’arrête.

J’adorais le choix des âges de protagonistes et les sujets abordés qui sont une réalité, mais dont on entend peu parler. Cette histoire est attachante tout comme les personnages. Quand j’ai tourné la dernière page, j’étais triste de les quitter mais heureuse de cette belle fin. Les larmes n’étaient pas loin, mais elles sont restées sagement derrière mes paupières. Enfin, jusqu’à ce que j’aille sur Youtube pour écouter la chanson qui est écrite dans l’épilogue, et là je n’ai pas su les retenir. Alors, si vous succombez à la découverte de ce beau roman, faites comme moi quand vous refermerez le livre, et l’émotion sera au rendez-vous !!!

coup de coeur

Merci Laureline pour cette superbe découverte !!!

service presse


Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez sur l’image ci-dessous :

lien achat