Comment j’ai réussi à attraper la lune de Laurence Labbé

comment-j-ai-reussi-a-attraper-la-lune-962260-264-432

Editeur : Auto-Edition

Résumé :

Ce livre est bien plus qu’un roman, c’est une épopée sociale qui nous entraîne dans une galerie de portraits au vitriol, au gré d’une quête identitaire qui prend sa source dans les secrets d’enfance.

Après « Comment je n’ai jamais réussi à attraper le père Noël », apprécié par des milliers de lecteurs en 2016, le nouveau roman de Laurence Labbé nous entraîne dans des aventures où la magie côtoie l’humour, l’émotion se mêle au suspense, le rire aux larmes.

Avec un brin de poésie et d’aventure, de la romance, les personnages attachants de « comment j’ai réussi à attraper la lune » cultivent le mystère pour cacher leurs blessures intérieures, leurs forces et leurs faiblesse.

Lucas, cinq ans, veut décrocher la lune pour faire revenir son papa.

Nina erre dans les rues de Paris à la recherche de son identité.

Elle rencontre Théo, séduisant et mystérieux jeune homme au destin peu commun.

Après bien des péripéties, ils feront appel aux talents d’inventrice de Lisa, inventrice de machines à sauver le monde, pour aider le petit garçon.

Les personnages attachants de cette aventure vont vous promener tout au long de cette épopée, jusqu’à une fin époustouflante et inattendue qui lève enfin le voile sur le mystère et fait de ce roman une bouffée d’optimisme pour tous les moments difficiles de la vie.

Ce sont les lecteurs qui en parlent le mieux !

Mon avis :

Que dire de ce roman ? Très franchement, je ne sais pas.

Ce roman est atypique. Dans les premières pages, nous découvrons un petit garçon, Lucas, qui ne rêve que d’une chose, revoir son père. Puis nous faisons la connaissance d’une amnésique.

Au fil des pages, nous la suivons dans sa quête de retrouver son identité avec quelques entre-coupures où nous suivons le petit Lucas.

Petit à petit, de nouveaux personnages viennent se joindre à notre amnésique, parfois la rencontre est brève, parfois elle dure plusieurs mois.

Sur toute la longueur de l’histoire, je me suis demandée où tout cela me menait. Faire un pronostic sur la fin du roman est chose impossible. L’épilogue m’a complètement surprise et m’a permis de comprendre pourquoi je ne comprenais rien à cette histoire.

Comme vous l’aurez compris, je ne suis pas convaincue par ce livre, mais je ne doute pas que des lecteurs trouveront ce roman à leur goût, car oui, tous les goûts sont dans la nature 😉

Merci Laurence pour cette surprenante découverte !!!

service presse


lien amazon

Je suis Timber de Gabrielle Raphaëlle Wolf

je-suis-timber-793280-264-432

Editeur : Auto-Edition

Résumé :

La vie est parfois semée d’embûches, que l’on soit petit ou grand, humain ou chat.

Mais arrive un jour où votre chemin croise celui de personnes formidables.

C’est ce qui m’est arrivé et c’est ce que je vais vous raconter…

Je suis Timber… Et voici mon histoire…

(Les bénéfices de cet ouvrage sont reversés à l’association « Respectons »)

Mon avis :

Une belle déclaration d’amour !

Je suis Timber est simplement la vie de Timber, un chat affectueux au possible, racontée par Timber dans la première partie. On découvre ses déboires au début de sa vie puis sa vie de chat remplie d’amour, d’affection, de bonheur.

La fin de cette première partie m’a fait verser quelques larmes…

La seconde partie est racontée par sa « maman ». Elle nous raconte l’horreur qu’elle a vue et que ce petit aurait pu vivre, c’est tout simplement horrible. Au fil des mots, on ressent tout l’amour qu’elle a apporté à Timber et qu’il lui a apporté en retour.

Encore une fois, j’ai versé mes petites larmes…

Ce livre est un très beau témoignage, aussi poignant que touchant. Je vous conseille vivement de le livre et cerise sur le gâteau vous ferez une bonne action puisque les bénéfices de cet ouvrage sont reversés à l’association « Respectons ».

coup de coeur

Le cœur entre les pages de Shelly King

le-coeur-entre-les-pages-623784-250-400

Editeur : Préludes

Résumé :

Maggie, 34 ans, vient d’être licenciée de la start-up branchée de la Silicon Valley où elle travaillait. Que faire sinon traîner au Dragonfly, la pittoresque librairie de livres d’occasion ? Lassé de la voir végéter, Dizzy, son meilleur ami, lui propose de participer à un club de lecture. Au programme : L’Amant de Lady Chatterley. Dans l’édition ancienne qu’elle déniche, Maggie découvre une mystérieuse correspondance amoureuse… Cette découverte va bouleverser la vie de la jeune femme et celle de la petite librairie menacée de fermeture par la concurrence. Le tout sous les yeux espiègles de Grendel, le chat qui a élu domicile parmi les rayonnages

Spirituel, mordant, généreux, Le Coeur entre les pages est un premier roman au charme fou, une histoire à la fois drôle et sensible qui chante la mélodie joyeuse des livres que nous avons aimés

Mon avis :

Une histoire qui ne m’a pas transportée !!!

Nous suivons Maggie, trentenaire et fraichement licenciée, dans son quotidien. Elle va occuper ses journées dans une librairie de livres d’occasions.

Que vous dire de ce livre ? L’histoire est sympa, oui, mais je n’ai pas été happée par l’histoire. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de longueur. Le rythme est assez lent.

J’ai lu ce livre pour le Thèmatik’challenge de septembre. Il colle tout à fait au thème puisque tout tourne autour des livres.

Toute l’histoire est articulée autour de l’amour, l’amour des livres, de ses amis, de son travail et l’Amour tout simplement.

Ce livre aurait pu me plaire, tous les ingrédients sont là, malheureusement, ce ne fut pas le cas. Je suis persuadée qu’il séduira bon nombre de lecteurs !!!

Malgré ma déception, il y a un court passage que je souhaite partager, simplement parce que je l’ai adoré ? Il reflète parfaitement une épreuve de la vie. Il est beau, tendre et si vrai.

Il existe des cartes déjà prêtes à envoyer pour les moments comme celui-ci, où on ne l’est pas. Il existe des livres qu’on pourrait vous recommander et des groupes auxquels vous pourriez participer pour vous aider à exprimer vos sentiments. Rien de tout cela ne marche. C’est ça, le chagrin. Ca fera mal jusqu’au jour où ça fera un peu moins mal. Pensez à ce jour.

J’ai lu ce livre en Lecture Commune avec Pat Pepette, je vais voir de ce pas son avis, même si nous en avons discuté par Facebook. (cliquez ici pour la voir)


Pour acheter ce livre sur Amazon, cliquez sur l’image ci-dessous :

lien achat

L’homme idéale existe. Il est Québécois de Diane Ducret

l-homme-ideal-existe.-il-est-quebecois-675454-250-400

Editeur : Albin Michel

Résumé :

« Comment une intello de la capitale se retrouve-t-elle sur le parking d’un supermarché entouré de neige à chercher un char, avec un homme taciturne derrière elle ? Parce qu’elle a eu LA révélation, celle que toutes les femmes espèrent : sous une chemise à carreaux faussement élimée, elle a découvert le graal, l’homme idéal. Sauf qu’il ne se trouve pas sur les boulevards de Paris, il est québécois… Et ça complique un peu les choses. »

Avec un humour dévastateur, le récit nous emporte dans une comédie romantique traitée toute en dérision et irrésistiblement drôle. Les situations rocambolesques, l’exotisme des formules québécoises et les successions de quiproquos qui en découlent, s’enchaînent avec délice dans le voyage de cette belle parisienne sophistiquée, partie retrouver en terre canadienne, l’homme idéal. Et ce désir de vivre le grand amour ne se retrouvera pas dépourvu de sacrifices, d’épreuves et… de lâcher prise. Entre Bridget Jones et La femme parfaite est une connasse, le livre est un véritable Bienvenue chez les Ch’tis amoureux – à la sauce québécoise.

Mon avis :

J’avais très envie de lire ce livre, parce qu’il s’agit de romance, parce que l’histoire se passe au Québec, parce qu’il est annonciateur de beaucoup d’humour mais finalement je n’ai pas été conquise.

Cette histoire nous plonge au côté d’une parisienne trentenaire en quête de l’homme idéal.

Par le plus grand des hasards, elle va rencontrer Gabriel, un québécois, venu exposer ses tableaux dans une galerie parisienne. Elle va tomber sous son charme, lui aussi. Il va alors lui proposer de venir passer une semaine chez lui.

Ce livre nous relate cette semaine qui va être bien plus dépaysant que ce qu’elle pensait. Outre les paysages, la neige et le froid, elle va découvrir un autre dialecte. Nous voguons d’expressions en quiproquo au fils des pages. Au début c’est drôle, mais rapidement je m’en suis lassée. J’ai trouvé qu’il y en avait trop.

L’histoire est relativement mignonne et le dernier chapitre est si vrai, plein de bon sens.

Ce livre est parfait pour les vacances, il offre un joli moment de détente. Le rythme est rapide, les pages s’enchaînent sans que l’on s’en aperçoive et on ne peut que rire des aventures de cette demoiselle.

Certes je n’ai pas été sous le charme de ce livre mais je suis certaine que de nombreuses lectrices, ou lecteurs, l’apprécieront plus que moi.

Nyanpire, tome 1 de Yukiusa

nyanpire,-tome-1-529770-250-400

Editeur : Kurokawa

Résumé :

Il était une fois un pauvre petit chaton abandonné. Il avait tellement faim qu’il ne tenait plus debout. Alors que la minuscule étincelle de sa vie allait s’éteindre, un vampire sortit des ténèbres et donna son propre sang au chaton. Il lui fit ainsi don de la vie éternelle… le Nyanpire était né ! Une créature redoutable à laquelle personne ne pourrait résister…

Mon avis :

J’ai acheté ce manga pour ces couleurs bien flashy, en plus l’histoire d’un petit chat devenu vampire m’intriguait et m’avait très sympa. Malheureusement j’ai été déçue, et oui cela arrive parfois !!! Je n’ai pas accroché à l’histoire. Certes par moment, c’est rigolo et mignon mais pas assez pour que j’adhère à ce manga.

Malgré tout, j’ai trouvé très sympa cette ambivalence entre Nyanpire et Masamunya, c’est un joli moyen d’aborder l’homosexualité.

Et je vous avoue aussi que je suis fan des dessins et des couleurs. J’ai trouvé ce manga très girly !!!

 

Perles de médecine et de pharmacie de Marc Hillman

516Cc5OrlBL._SX300_BO1,204,203,200_

First Editions

Résumé :

Plaisanteries de couloirs, scènes de pharmacies, brèves de consultations… plongez-vous dans notre sélection hilarante des meilleurs jeux de mots !
·
« Il fait chaud dans votre pharmacie, on se croirait dans un zona ! »

« Au cinéma, les pharmaciens ne viennent que pour le générique! »

« Je voudrais quelque chose pour ma femme qui s’est fait une luxure au bras »

« Bonjour, parlez-vous anglais? » / « Oui, pourquoi? » / « Avez-vous des Kleenex? »

« Marcher, faire du sport, rien de tel pour avoir une embellie pulmonaire ! »

Mon avis :

Habituellement j’aime ce genre de livre basé sur l’humour et l’auto-dérision. Mais je dois avouer que celui là m’a laissé coi.

Je m’attendais à celui y ai des récits de situations rigolotes, amusantes. Mais il ne s’agit là que d’une succession de jeux de mots (ou jeux de maux pour écrire dans le style du livre).

Certes parfois il y en a quelques uns qui sont drôles mais ils sont rares.

Peut-être qu’une personne du corps médical trouverait ce livre à son goût car de nombreux jeux de mots sont fait sur les maladies et les médicaments.

Bref, une déception.

Un amour de dauphin de Peggy Webb

un-amour-de-dauphin-542480-250-400

Aux Editions J’ai Lu

Résumé :

Petit garçon malade, Jeffy regarde le grand dauphin gris s’ébattre joyeusement. Derrière l’enfant, angoissée, se tient Sum, sa mère. Et un peu plus loin, un homme, qui ne les quitte pas des yeux… Paul est un écorché vif. Chirurgien déchu depuis qu’il n’a pu ranimer son fils de quatre ans, il noie sa douleur dans l’alcool. Il vit d’un petit boulot : nourrir des dauphins dans un centre de recherches océanographiques. Ces dauphins que l’on dit capables d’accomplir des prodiges… Et en effet, un prodige s’accomplit… L’homme, la mère et l’enfant reprennent peu à peu goût à la vie. Qui de l’amour ou du dauphin a opéré ce miracle ?

Mon avis :

J’ai été déçue par ce roman. J’ai trouvé cette lecture très longue, trop même. Il y a beaucoup de description, de personnage, de description de personnages qui ne font qu’un bref passage, par conséquent cela n’a pas lieu d’être à mon goût.

Si toutes ces descriptions étaient moins présentes, l’histoire n’en serait que meilleure même si je pense qu’elle mérite d’être développer. Car oui, l’idée générale est bonne mais d’un côté le texte est trop rempli de description et d’un autre l’histoire méritée d’être approfondie.

C’est une grande déception surtout que ce roman a une histoire de fond vraiment bien. A mon sens, l’auteur n’a pas su en tirer profit et s’est perdu dans les descriptions de personnage.