Lutte, meurs et deviens de Carole Divague

lutte meurs et deviens

Editeur : Auto-Edition

Résumé :

« Lutte, meurs et deviens » est un recueil de nouvelles autobiographiques, un récit de résilience qui retrace en accéléré le parcours de vie initiatique de l’auteure. Après 38 ans d’ascension vers le sommet de ses tourments, Carole Divague y est parvenue. « Oh non ! Encore une névrosée ! », vous dîtes-vous. Oui. Mais pas que. L’auteure est aussi une gentille pétée du bulbe rigolote qui nous prend par la main pour nous embarquer avec force et légèreté dans le petit rafiot de sa vie chaotique. Elle nous ouvre ici les portes de son univers d’empathe hypersensible, médicamentée dès l’âge de 23 ans et diagnostiquée à outrance. Une longue lutte jonchée de petites morts pour – enfin ! – s’apprivoiser elle-même et devenir. Autopsie d’une métamorphose.

Mon avis : Lire la suite

Bakhita de Véronique Olmi

9782367625751-001-T

Editeur : Editions Audiolib

Résumé :

Née dans un village du Darfour vers 1868, Bakhita est enlevé à 7 ans par des négriers qui vont la revendre sur le marché aux esclaves d’El Odeïd, en plein coeur du Soudan. Passant de maître en maître, tous aussi cruels et impitoyables, elle est rachetée à Khartoum par le cousul d’Italie et atterrie à Gênes avant d’être donnée à un couple habitant près de Venise. Placée chez les sœurs de la charité canossienne en attendant de repartir avec eux au Soudan, elle demande à y être baptisée puis à être religieuse au grand effroi de ses maîtres qui lui font un procès.

Dans les années 30, sa biographie est publiée avec succès, elle incarne pour tous l’histoire édifiante de l’esclave devenue fille de Dieu et devient objet de propagande sous Mussolini.

Telle est l’authentique histoire de Bakhita, morte en 1947 et canonisée en 2000 dont l’auteur s’empare avec une rare empathie et un incomparable talent d’écriture pour en restituer au-delà des images pieuses et de l’hagiographie les drames et l’incompréhension.

Mon avis : Lire la suite

C’est pas grave si c’est raccommodé… de Céline Fuentès

c-est-pas-grave-si-c-est-raccommode-980798-264-432

Editeur : Auto-Edition

Résumé :

Et si vous tourniez de nouvelles pages avec les yeux d’une enfant d’hier ?

Bienvenue dans les années 30 et 40 au cœur de la vie d’Églantine!

De Normandie en Bourgogne et jusqu’à Paris, traversez les grandes grèves des années 30 et la seconde guerre mondiale avec le regard d’ Eglantine qui a décidé d’être heureuse, envers et contre tout. Deux heures de lecture d’un autre temps.

Pour tous les enfants d’hier…. et ceux d’aujourd’hui à partir de dix ans.

Mon avis : Lire la suite

Vis de Céline Theeuws

vis-997156-264-432

Editeur : Auto-Edition

Résumé :

Maman, ton corps a tenté un coup d’éclat magistral en t’imposant ce cancer, mais n’aie pas peur, je suis là. Je te fais la promesse de redonner de la couleur à notre relation qui a fait grise mine trop longtemps.

Pour toi, je serai de tous les excès. L’action sera mon antidote, tes sourires mes plus belles largesses, la déraison la preuve de mon amour. S’il le faut, les pyramides d’Égypte prendront place en Sibérie, le cancer deviendra une île paradisiaque, le mont Fuji la dune du Pilat et la distance qui nous sépare un simple chemin de traverse.

Surtout, n’interprète pas ces lignes comme étant un ultime message.

Crois en ta guérison. Vis pour ne pas abréger notre amour.

——————————————————————————–

C’est une autobiographie. C’est une catharsis.
C’est triste.
C’est surtout plein d’espoir.

Un jour, votre vie peut basculer.
Un jour, votre vie doit se condenser.
Un jour, vous apprenez ce qu’est réellement l’amour.

Le temps est précieux.
Concentrez-vous sur l’essentiel.
N’oubliez jamais de dire « Je t’aime ».
Je t’aime.
Prétextez la célébration de chaque instant comme une formidable occasion d’exister encore.
Parce que la vie vaut vraiment la peine d’être vécue.

Mon avis : Lire la suite

 » Arrête avec tes mensonges  » de Philippe Besson

9782367624112-001-T

Editeur : Editions Audiolib

Résumé :

Quand j’étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter : « Arrête avec tes mensonges. » J’inventais si bien les histoires, paraît-il, qu’elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J’ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier. Aujourd’hui, voilà que j’obéis enfin à ma mère : je dis la vérité. Pour la première fois. Dans ce livre.
Autant prévenir d’emblée : pas de règlement de comptes, pas de violence, pas de névrose familiale. Mais un amour, quand même.
Un amour immense et tenu secret. Qui a fini par me rattraper.

Mon avis :  Lire la suite