Les étudiantes fauchées ne prennent pas le taxi de Caroline Giraud

les-etudiantes-fauchees-ne-prennent-pas-le-taxi-903938-264-432

Editeur : Auto-Edition

Résumé :

Alice, une jeune étudiante, va porter plainte à la police après quatre ans de cauchemars, de peur et de solitude. Mais c’est elle qui est coupable, dit-on : elle s’habille mal, elle est insouciante, elle est faible et elle se tait. Oui, c’est elle qui est coupable de son propre viol. Et elle l’a bien mérité.

Mon avis :

Une nouvelle touchante !!!

Comment ne pas être touchées par le sujet de cette nouvelle. Le viol.

Alice a été violée, il ya quatre ans. Quatre années des cauchemars. Quatre années de culpabilité. Quatre années d’enfer.

Cette nouvelle est originale du fait de son récit, car au fil des chapitres, nous remontons dans le temps, année après année. Chaque année a son lot de ressentiment, de douleur et de peur. Les jugements de la société ne font que renforcer la culpabilité de la victime pour en faire la coupable avec des mots qui blessent. Et les mots sont pires que les douleurs physiques.

Merci Caroline pour cette découverte !!!

service presse


Pour découvrir ce titre, cliquez sur l’image ci-dessous :

lien achat

10 réflexions sur “Les étudiantes fauchées ne prennent pas le taxi de Caroline Giraud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s