L’interview de Paul Canuhèse

Coucou les p’tits loups,

Nouvelle interview pour moi de l’auteur Paul Canuhèse. Après mon coup de cœur pour son livre FIV à papa, j’ai voulu en savoir un peu plus sur ce papa qui a voulu nous faire partager son expérience de futur père.

Photo Paul Canuhese

Bonjour Paul Canuhèse, pour commencer, pourriez-vous vous présenter ?

Bonjour Nathalie, oui avec plaisir ! Je suis un jeune homme un peu menteur, à savoir un quadra pour quelques temps encore. Marié à Emma, 1 enfant génial, Yohann, du sport avec et sans lui, le bricolage inhérent à une maison, des rêves de voyage, voilà qui remplit mon quotidien.

Même si des brides de réponses me viennent à l’esprit (je pense au passage à la FNAC), pourriez-vous nous dire quand vous est venu l’idée d’écrire ce livre ?

Plus qu’une idée, ça a été une nécessité, un exutoire ! Ça a commencé pendant les séances de piqûres que l’infirmière faisait à ma femme, lors de notre 1ère tentative. Elles ont rapidement sympathisé, échangé et, me semblait-il, partagé une sorte de compréhension mutuelle de laquelle je me suis progressivement senti exclu. Je pouvais parler de ce sujet avec Emma mais dès lors qu’une autre personne s’en mêlait, je ne trouvais plus ma place. Je ne trouvais pas les mots, la sensibilité naturelle qui s’installait entre elles. Bref, je me suis isolé dans mon bureau et j’ai commencé à écrire cette histoire…

Pourquoi avoir décidé d’écrire ce livre ?

Avant tout car ça me faisait du bien ! Sincèrement, j’avais besoin de raconter les émotions qui me parcouraient et dont je ne parvenais pas à parler avec quiconque, si ce n’est Emma mais assez maladroitement. Pour exorciser le mal-être qui s’emparait de moi à cette époque, j’avais besoin de prononcer les mots exacts qui exprimaient ce que je ressentais et pour ça j’avais besoin de parler… à moi-même ! Alors quoi de mieux que l’écrire ?

Ce témoignage a-t-il été un exutoire pour vous ?

Complètement, je vous le disais précédemment. Imaginez ce livre comme le sac de frappe de mes états d’âme. Voilà ce qu’il a été pour moi. Je me suis défoulé dessus, j’y ai laissé de la sueur et au final il m’a apaisé.

Combien de temps vous a-t-il fallu pour écrire ce livre ?

Il m’a fallu le temps qu’ont pris les 3 premières tentatives que je raconte dedans, à savoir environ 3 ans. En fait, j’écrivais au fil de ce qui nous arrivait. Notez qu’aux fautes d’orthographe près et à quelques expressions corrigées, il s’agit d’un 1er jet.

Quel a été votre parcours pour que ce livre soit édité ? Avez-vous rencontré des difficultés ?

Vous l’avez compris, l’édition n’était pas mon but premier. Néanmoins, je l’ai envoyé à quelques éditeurs, peut-être une dizaine car je n’avais pas forcément les moyens d’en envoyer énormément, et, comme retour de leur part, n’ai eu la plupart du temps rien du tout et plus rarement un courrier « bateau » comme quoi « malgré ses qualités blablabla… ». Je dois reconnaître que, ne connaissant pas grand chose au monde de l’édition, j’avais peut-être mal ciblé mes envois. Le manuscrit a dormi plusieurs années dans mon tiroir avant que je tombe sur le site Internet des éditions Jourdan, qui éditent nombre d’ouvrages d’Histoire, ce que je recherchais précisément. J’ai lu qu’ils étaient également spécialisés dans les témoignages, je leur ai donc envoyé « FIV à papa » qu’ils ont rapidement accepté de publier.

Sur la quatrième couverture, on découvre avec joie que vous avez un fils. Est-il né de la quatrième tentative ?

Non, c’est le 5ème essai qui a été transformé. Le 4ème ? Une grossesse extra utérine, beaucoup d’angoisse… bref, un épisode à oublier !

Avez-vous le projet d’un autre enfant ? Si oui, tenterez-vous à nouveau des FIV ou bien votre regard à changer sur l’adoption ?

Dans notre cas, nous ne parlons pas de projet mais plutôt d’opportunité 😉 Oui nous aimerions en avoir un autre, mais pour Emma plus de FIV, elle a eu sa dose, si je puis dire ! Quant à mon regard sur l’adoption, il est toujours le même, à savoir que c’est probablement une aventure merveilleuse et une chance pour les enfants et les futurs parents, malheureusement gâchée par une administration légendaire ! Donc, il reste l’infime possibilité d’une grossesse naturelle. Il paraît que ça arrive, quand on ne s’y attend parfois plus, alors même s’il y a peu de chances, on y travaille… sinon si une de vos lectrice est d’accord pour faire une FIV avec moi, donnez-lui mon mail s’il vous plait 😉

Ce livre est écrit avec énormément d’humour, qu’il soit normal, dirons-nous, ou amer. Etes-vous ainsi dans la vie ou est-ce un choix d’écriture pour que le message soit d’autant plus fort ?

Le ton grinçant et un peu sarcastique est une marque de fabrique, selon moi. J’ai l’impression d’être le même dans la vie que dans le livre mais ce serait aux autres de le confirmer.

Avez-vous le projet d’écrire un autre livre ?

Pas pour le moment, faute d’inspiration d’une part et par manque de temps d’autre part. Mais si cela changeait, pourquoi pas, j’ai adoré cette expérience.

Après toutes ces questions, souhaitez-vous me poser à votre tour une ou plusieurs questions ?

Oui je veux bien, pensez-vous que je devrais en écrire un autre ? Autrement dit, au-delà de l’histoire, trouvez-vous que le livre et l’écriture sont bons ?

J’ai adoré votre ton grinçant et un peu sarcastique pour reprendre vos mots alors je vous dirai oui. Votre plume est très agréable à lire. Reste à vous de trouver l’inspiration !!! Et surtout si vous écrivez à nouveau livre, faites-moi signe !!!

Merci Paul Canuhèse pour vos réponses !!!


fiv-a-papa

Un homme découvre avec stupeur son infertilité. Comment échapper à cette fatalité et préserver son couple ? Commence pour lui et sa femme un parcours du combattant. De pointes d’humour en anecdotes nostalgiques, la lutte d’un homme vulnérable pour avoir un enfant, pour sa survie. Comme beaucoup de gens, après avoir profité d’une jeunesse amusante et mouvementée, Paul a rencontré l’amour et n’a plus pensé qu’à le concrétiser en fondant une famille avec Emma. Il a progressivement réalisé que tout n’est pas aussi simple qu’il y paraît et a bien du admettre qu’avoir un enfant ne serait pas la partie de plaisir qu’il avait imaginée. Comme aucun autre, il a raconté, avec des mots d’homme, une dose équivalente d’humour et de tendresse ainsi qu’une naïveté toute masculine, l’histoire de leur quête pour avoir un enfant, pour aimer et exister.

12 réflexions sur “L’interview de Paul Canuhèse

  1. les lectures de Maryline dit :

    il me plait bien cet homme-là! bon, je ne peux malheureusement pas répondre a son appel à FIV, mon homme ne serait pas ok, mais moi, je dis « chapeau »!!! a sa femme surtout!! 5 FIV!!!??? et pour un résultat parfait!!! bravo à tous les 2 pour votre parcours et encore merci aux editions jourdan pour nous faire decouvrir de tels livres… faut que je le lise celui-la tiens!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s