Bien ordinaire ? de Serval Frayer

bien ordinaire

Editeur : Caillon Dorriotz

Résumé :

Marie peut vous sembler avoir une vie bien ordinaire mais cela n’est pas le cas. Miss Papillon vous prend par la main et vous ne voudrez plus la lâcher. La sensible Lucie doit faire face à un moment qui marque un tournant dans son chemin de vie. Verveine vous touchera au coeur et vous verrez un garçon pleurer.
Des histoires ordinaires qui ne le sont pas tant que cela. Autant de tranches de vies de personnages que vous auriez-pu croiser sans savoir combien ils sont exceptionnels. Peut-être cela parle-t-il de vous ?

Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier les Editions Caillon Dorriotz pour m’avoir contactée et ainsi m’avoir permis de découvrir cette lecture.

Bien ordinaire ? est en fait 5 petites nouvelles sur des tranches de vie. Elles ont toutes un côté touchant voir même poignant. Chacune de ces nouvelles nous tisse un portait auquel on s’attache vite car les mots de l’auteure ainsi que son style nous transporte.

La première des nouvelles est Bien ordinaire ?. Nous découvrons le quotidien de Marie. Entre son mari pêcheur qui est parti en mission, son boulot saisonnier, ses enfants et sa mère qui allège sa vie en gardant les enfants et en faisant quelques tâches ménagères, la vie de Marie n’est pas tous les jours facile. Heureusement, l’amour pour son mari et ses enfants ainsi que la bonne ambiance avec les collègues de boulot permettent à Marie d’avancer avec le cœur plus léger.

Petite aparté sur cette nouvelle, j’ai aimé le passage avec Claude François, et oui, ce n’est pas de ma génération mais j’adore ce chanteur. Je n’ai donc pas pu m’empêcher de chanter la chanson citée dans cette nouvelle 😉

La seconde nouvelle est Ca ne pleure pas une éducatrice. C’est l’une des nouvelles qui m’a le plus émue. Nous faisons la connaissance de Miss Papillon, une petite fille d’à peine 5 ans, et de son éducatrice. Elles vont apprendre à se connaître au fils du temps dans le but de faire sortir cette petite du cauchemar dans lequel elle vit. Comment rester insensible face à ce que Miss Papillon vit. Cette histoire est tellement bien écrite que j’en ai eu les larmes aux yeux.

Le troisième titre est Un garçon. Nous sommes ici plongés entre les souvenirs et la vie actuelle d’un garçon. Ce garçon a fait des choix durant sa jeunesse à l’encontre de sa famille et de ses amis. Ces choix, il les assume mais voilà qu’une lettre va tout remettre en cause. Cette histoire est très courte mais elle décrit vraiment bien ce que n’importe qui pourrait vivre.

La quatrième nouvelle est Verveine. Verveine est une jeune fille de seize ans qui a un style gothique, qui doit gérer la maison familiale avec sa sœur car son père a divorcé et sa mère est folle. Elles doivent aussi s’occuper de leur petit frère qui fait n’importe quoi. Grâce aux comportements de ce pré-ado, les services sociaux vont entrer dans la vie de Verveine. Là encore le sujet est difficile. Mais la plume de l’auteure aborde cela avec douceur. Une nouvelle fois, j’ai été prise de beaucoup d’émois.

La cinquième et dernière nouvelle est La maison. Nous sommes aux côtés de Lucie qui doit dire adieu à une maison qui était pour elle un lieu de ressourcement. Une situation que chacun de nous a connu ou peut connaître. Il est toujours difficile de devoir se séparer d’un bien quel qu’il soit, si ce bien est chargé de souvenir, synonymes de bien-être et auquel on est tout simplement profondement attaché. Cette histoire est très touchante.

Comme je vous pouvais le voir au travers de ces quelques lignes, ce livre est une très belle découverte !!!

20 réflexions sur “Bien ordinaire ? de Serval Frayer

  1. Lady's Blog dit :

    Totale découverte ! J’aime beaucoup les livres qui traitent comme tu l’écris, des tranches de vie. Du coup ta critique détaillée juste comme il faut, pour en dire beaucoup mais pas trop, me donne l’envie de me le lire.
    Bonne soirée !

    J'aime

  2. Serval Frayer dit :

    Merci beaucoup Nathalie pour tes mots (je me permets de te tutoyer, j’espère que tu ne m’en voudras pas). Je suis toujours très touchée lorsqu’une personne lit mon livre, l’aime et en parle avec chaleur. Et je suis toujours heureuse que mes mots touchent et provoquent des émotions. Je suis une auteure contente 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s