La seule façon de te parler de Cathy Ytak

9782092556641

Aux Editions Nathan

Résumé :

« Le collège me rend bête, aveugle, sourde et muette. »
Nine est en cinquième et déteste l’école. Tous les matins, elle a mal au ventre rien que d’y penser. Sauf quand elle sait qu’Ulysse sera là. Ulysse, c’est le nouveau pion, carrément jeune, carrément beau. D’accord, il est plus âgé, mais peut-être qu’il pourrait l’attendre quelques années ? Si quelqu’un pouvait aider Nine à lui parler… Pourquoi pas Noah, le frère d’Ulysse, qui est collégien aussi ? Oui, c’est la solution ! Seulement voilà, Noah, pour lui parler, ce n’est pas si simple : il est sourd !

Mon avis :

Une lecture très rapide sur un sujet qui me tient à cœur.

J’ai toujours eu de l’admiration pour la langue des signes. Et secrètement, je voulais un jour savoir signer. La vie fait parfois bien les choses. Un jour au détour d’un reportage, j’ai vu que des crèches apprenaient les langues des signes aux bébés. C’est impressionnant de voir des bouts de choux ne sachant pas parler pour voir s’exprimer. Certes ce ne sont que quelques signes mais cela leur évite beaucoup de frustration. Et il s’avère que la crèche où va ma fille s’est lancée dans cette aventure. J’apprends donc la langue des signes !!! 😀

Mais revenons au livre.

Nine a un mal être car elle n’aime pas le collège. Sa rencontre avec le nouveau pion Ulysse va lui ouvrir un nouveau monde jusqu’alors inconnu.

En effet, Nine est secrètement amoureuse d’Ulysse. Mais un jour, il a un accident et le seul moyen d’avoir de ces nouvelles, c’est de demander à son frère. Or son frère est sourd. La volonté de Nine va faire qu’elle se lance tête baissée dans l’apprentissage de cette langue.

Ce roman nous montre la complexité de la langue des signes comme toute autre langue.

J’ai voulu montrer que c’était bon, et j’ai essayé à mon tour de faire une phrase complète, du genre : « Moi, j’aime le chocolat. »

Et là, tous les garçons ont instantanément pouffé de rire, Noah encore plus fort que les autres. Marion était aussi surprise que moi et a haussé les épaules.

Noah a refait le signe « chocolat », puis le signe que j’avais fait, moi. Presque le même. Presque …

J’ai compris que je m’étais trompée, que j’avais signé autre chose que « chocolat ». J’ai demandé qu’ils m’expliquent. Noah a alors mimé une fille qui se déshabille. Les autres riaient de plus en plus.

« A poil, ça veut dire : à poil » Tu as signé : « Moi, j’aime être toute nue, voilà. »

Ce livre décrit très bien la différence de chacun et le rejet de cette différence par beaucoup trop de personnes. Les préjugés ont malheureusement encore de beaux jours devant eux.

Ce roman devrait être lu par tous, petits et grands, jeunes et moins jeunes. Il donne à réfléchir sur l’acceptation des autres.

Je ne pourrais pas vous recommander de le lire et d’en parler autour de vous !!!

14 réflexions sur “La seule façon de te parler de Cathy Ytak

  1. Reading love dit :

    Depuis que j’ai vu ce livre, je n’ai qu’une envie le découvrir. Cet été, j’ai commencé à m’intéresser de plus près à la langue des signes (je tiens à préciser aussi que c’est super dur) et du coup, ce livre est parfait je trouve pour illustrer combien cette langue me tient à cœur. Je ne suis pas sûre qu’un jour, je puisse communiquer dans cette langue, mais j’espère apprendre quelques trucs, mais surtout, pouvoir parler avec des sourds ou malentendant… Sinon, j’ai aussi vu des vidéos avec des bébés, et effectivement, c’est hyper surprenant et très instructif je trouve. Merci pour ton avis. Il me tarde de découvrir ce livre.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s